La règle des douzièmes pour la marée

Les marées sont le résultat de l’attraction de la lune et du soleil qui en fonction de leur position vont attirer plus ou moins l’eau des océans et créer un phénomène de marée montante et descendante.

Pourquoi faire un calcul de marée ?

Il est vrai que dans certaines parties du globe, il n’est pas forcément nécessaire de le faire car il y a peu ou pas de marnage.

Par contre, si dans d’autres endroits vous ne le faites pas, vous prendrez le risque d’heurter un rocher ou devoir allonger votre route en kayak pour revenir au port.

Le calcul des marées fait appel à des notions arithmétiques simples et aussi… au bon sens marin.

La règle des douzièmes

Sur la période de la marée (environ 6 heures) le flot et le jusant ne courent pas de façon linéaire. En début de marée, il monte (ou descend) doucement. Au cœur de la marée, il est le plus fort. Et en fin de marée, il se radoucit.

Il est courant de dire que la hauteur d’eau évolue suivant la règle des douzièmes.

  • Heure 1         1/12e
  • Heure 2         2/12e
  • Heure 3         3/12e
  • Heure 4         3/12e
  • Heure 5         2/12e
  • Heure 6         1/12e

Pour connaître le « douzième » de sa marée, on prend le marnage et on le divise par 12.

La connaissance de l’évolution de la puissance du courant, lors d’une marée, est importante pour négocier avec le minimum de courant des situations comme le passage d’une pointe ou une traversée.

A lire également

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.