| |

Analyser un site avant une navigation.

Construire un projet de navigation sur un parcours connu et reconnu est relativement simple avec la lecture du bulletin météo et les horaires de marée. Mais si vous devez naviguer sur un nouveau site, une petite analyse vous sera utile pour anticiper les pièges.

Dans cet exemple, nous allons conduire un groupe de débutant de la plage de Saint Cava à l’île Stagadon, le 6 janvier avec un départ en fin de matinée. Pour cela, nous devons connaître le niveau technique du groupe, la carte marine de la zone, les horaires de marée et les conditions météorologiques.

Condition météorologique du 6 janvier sur la zone

Anticyclone 1017hPa – Vent de l’Est 12nds avec des rafales à 37nds – Averses – Houle faible de Nord-Est

Dans un premier temps, nous plaçons le vent sur notre carte

Avec mon groupe de débutant, je vais remonter vers le vent pour rejoindre l’abri au Nord-Est de la zone. De ce point, je vais me laisser descendre avec le vent vers l’île Stagadon. Sur cette route, je trouve un petit abri en cas d’un problème avec le groupe ou l’arrivée d’un grain.

Le manque de maîtrise technique du groupe pour compenser la dérive au vent et les conditions météorologique imposent ce type de parcours pour limiter et utiliser le vent. Une bonne maîtrise de la propulsion circulaire est importante pour compenser la remonter au vent du kayak. Dans cette situation, vous pouvez modifier la réaction du kayak par l’apport d’un volume devant le kayakiste. A venir, en février, un article dans le blog « la réaction d’un kayak dans le vent ».

Lien vers un calculateur de la température ressentie: https://www.infoclimat.fr/outils/calculs.php?d=&s=

Pour la suite, je vais prendre en compte les horaires de la marée et les informations sur le fonctionnement du courant de ma zone. Un article à venir en cartographie sur la dérive et les courant.

Positionnement des courants de marée sur ma carte.

En morte eau, le courant est assez faible sur la zone. La partie la plus puissante se trouve dans le chenal de l’Aber wrac’h. Nous devons faire attention dans la zone des passes de l’île de Stagadon. Avec une marée dans le même sens que le vent, le plan d’eau sera calme.

Sur la carte marine, nous évoluons dans une zone de faible profondeur. A marée base, nous allons avoir un changement du paysage et certains passages entre les îlots se fermeront.

En observant les lignes de sonde, nous n’avons plus d’eau entre les îlots, du point de départ, à partir de la deuxième heure de marée descendante. Cela implique, une nouvelle route pour le retour par le sud des îlots pour rejoindre une cale dans l’aber.

Le plus grand risque du parcours sera le froid et la montée du vent en rafales. Il est important de prévoir un équipement vestimentaire adapté pour les stagiaires et d’inclure dans cette navigation des exercices sur la navigation dans le vent.

Pour le retour, nous allons faire le même travail avant de prendre la mer avec nos stagiaires.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.